ANGERVILLE


Paroisse Saint-Pierre & Saint-Eutrope

fait partie du Groupement paroissial de Beauce dans le Secteur Pastoral Saint-Michel de Beauce-Étampes.

1 rue de Dourdan
91670 ANGERVILLE

Tél./fax 01 64 95 56 97

- ACCUEIL à Angerville

- Messe le dimanche tous les dimanches, messe à 11h

- Messes en semaine

- Prêtre accompagnateur de la paroisse d’Angerville P Jacques KESSEDJAN - courriel

- prêtres sur le secteur pastoral

- Église dédiée à saint Pierre


Saint Pierre On ne peut les séparer saint Pierre de saint Paul. Ils sont les deux piliers de l’Église et jamais la Tradition ne les a fêtés l’un sans l’autre. L’Église romaine, c’est l’Église de Pierre et de Paul, l’Église des témoins directs qui ont partagé la vie du Seigneur. Pierre était galiléen, reconnu par son accent, pêcheur installé à Capharnaüm au bord du lac de Tibériade. Paul était un juif de la diaspora, de Tarse en Asie Mineure, mais pharisien et, ce qui est le plus original, citoyen romain. Tous deux verront leur vie bouleversée par l’irruption d’un homme qui leur dit : "Suis-moi. Tu t’appelleras Pierre." ou "Saul, pourquoi me persécutes-tu ? Simon devenu Pierre laisse ses filets et sa femme pour suivre le rabbi. Saul, devenu Paul se met à la disposition des apôtres. Pierre reçoit de l’Esprit-Saint la révélation du mystère caché depuis la fondation du monde : "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant." Paul, ravi jusqu’au ciel, entend des paroles qu’il n’est pas possible de redire avec des paroles humaines. Pierre renie quand son maître est arrêté, mais il revient : "Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t’aime." Paul, persécuteur des premiers chrétiens, se donne au Christ : "Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi." Pierre reçoit la charge de paître le troupeau de l’Église : "Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église." Paul devient l’apôtre des païens. Pour le Maître, Pierre mourra crucifié et Paul décapité.
Solennité des saints apôtres Pierre et Paul. Simon, fils de Yonas et frère d’André, fut le premier parmi les disciples de Jésus à confesser le Christ, Fils du Dieu vivant, et Jésus lui donna le nom de Pierre. Paul, Apôtre des nations, annonça aux Juifs et aux Grecs le Christ crucifié. Tous deux annoncèrent l’Évangile du Christ avec foi et amour et subirent le martyre sous l’empereur Néron ; le premier, comme le rapporte la tradition, fut crucifié la tête en bas et inhumé au Vatican, près de la voie Triomphale, en 64 ; le second eut la tête tranchée et fut enseveli sur la voie d’Ostie, en 67. Le monde entier célèbre en ce jour le triomphe de l’un et de l’autre avec un honneur égal et une même vénération.>

- et dédiée à saint Eutrope

Quelques localités en Saintonge rappellent qu’il fut membre d’une mission apostolique d’origine orientale qui implanta le christianisme dans cette région de la Gaule. (Saint Eutrope-16190). Son tombeau fut retrouvé 4 siècles après sa mort et devint une des étapes des chemins vers le pèlerinage de Compostelle, ce qui diffusa sa popularité.

Martyrologe romain

À Saintes, au IIIe siècle, saint Eutrope, premier évêque de la cité, qui aurait été dirigé vers la Gaule par l’évêque de Rome.

On sait peu de choses de lui ; même la date de son épiscopat est incertaine. Sa vie fut donc confiée à la tradition orale et l’imagination des conteurs en fit peu à peu une légende. Seul Grégoire de Tours (538-594) semble en faire mention. Il cite son nom dans une liste des évêques arrivés en Gaule sous l’empereur Dèce (249-251) qu’il établit. Eutrope apparaît comme un martyr dans l’ouvrage In gloriam martyrum que Grégoire de Tours écrit vers 590. Il existe de nombreuses versions de la vie d’Eutrope. Louis Audiat, savant saintongeais, les étudia au XIXe siècle. Plus encore qu’un personnage énigmatique, saint Eutrope devint un personnage légendaire dans les nombreuses vies qu’on écrivit sur lui et dans les poèmes qui lui sont dédiés ; citons par exemple Juillard du Jarry qui écrivit de lui en 1715 :

« Un fameux martyr, par des actes célèbres,
Des peuples abusés dissipa les ténèbres.
Eutrope, par Saint Pierre envoyé dans les lieux,
Vint lever le bandeau qui couvrait tous les yeux. »>

- patrimoine :

Présentation de l’Église
Saint-Pierre et Saint-Eutrope

- Sur le site du diocèse d’Évry

Autres lieux de culte à Angerville

- Église de Dommerville

- Chapelle de Villeuve

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 Bookmark and Share